Il était une fois... Voyage dans l'hypnose

L’hypnose... c’est quoi exactement ?


L’hypnose, état modifié de conscience, est un état naturel reproduit artificiellement dans un but thérapeutique. C’est une technique destinée à explorer les rives cachées et inconscientes de notre univers intérieur, et de notre identité dans le but d’accéder à un mieux être. « L’hypnotisé » doit accepter certains pré-requis pour le voyage : disponibilité, ouverture d’esprit et rejet des idées reçues sur le sujet. L’hypnose, longtemps considérée comme un phénomène de foire ou une sorte de divagation de l’esprit humain, est parvenue aujourd’hui à s’intégrer et à s’inscrire définitivement dans la grande famille des sciences de l’étude des phénomènes de l’activité cérébrale à savoir : La Psychologie. L’hypnose n’a jamais attenté à la morale !




Origine de l’hypnose… Un petit voyage dans le temps…


La pratique de l’hypnose remonte à la nuit des temps et on peut en trouver des traces en Egypte (plus de 3000 ans), en Inde et en Grèce Antique. La pratique de l’hypnose restait le privilège des médecins, des prêtres et des magistrats qui se transmettaient ces connaissances de génération en génération. Réservée aux initiés, cette science fut qualifiée d’« occulte » parce que cachée. Au milieu du XVIIIe siècle, Frantz Anton Mesmer, médecin allemand, développe une thérapie basée sur le « magnétisme animal », un fluide que posséderait selon lui tout être humain. En 1841, le Dr James Braid, chirurgien écossais, et l’Abbé Faria, en France, ont été les 1ers à donner à l’hypnose sa véritable place. Braid substitua aux forces occultes et surnaturelles la présentation d’une méthode simple, claire et accessible à tous. Il a développé l’hypnose pour obtenir l’anesthésie en chirurgie avec succès. Il démontra que, pendant l’hypnose, seul le patient est actif et que les événements se déroulent en lui. Grâce à lui, les procédés de l’hypnotisme seront acquis à la science. Après avoir été oublié durant la révolution française, l’Ecole de Nancy (Charcot, Bernheim, et Azam) va revisiter et repenser l’hypnose. Par de constantes recherches, ils vont abolir le faux, rejeter l’occulte et séparer les faits de l’étranglement mystique pour les rendre accessibles à l’étude scientifique. Charcot fut le premier à présenter sa thèse à l’Académie des Sciences en 1882 : « Note sur les divers états nerveux déterminés par l’hypnotisme sur les hystériques - épileptiques ». L’Ecole de Nancy (dont Bernheim, Liégeois, Beaunis et Liebault faisaient partie) présente deux lois fondamentales : -> Personne ne peut être « endormi » contre sa volonté ; -> Personne ne peut être hypnotisé s’il ne décide de participer à l’expérience. Tout ce qui se passe durant la transe est provoqué par un seul et unique facteur : « LA SUGGESTION » - (une propriété cérébrale que nous acceptons à divers degrés) Deux idées rendent l’hypnose possible : l’attention du sujet la suggestibilité L’attention et la malléabilité du cerveau dépendent ce que l’on peut appeler « l’état de conscience » - (somme des sensations perçues à un moment bien déterminé. Ces sensations forment le « Moi » et ce « Moi » est variable d’un instant à l’autre) - « C’est l’idée qui fait l’hypnose ». Aujourd’hui, l’hypnose est devenu un outil thérapeutique à part entière, grâce aux travaux de Milton Erickson, célèbre psychiatre américain à l’origine d’une hypnose moderne et permissive qui place le patient comme acteur de ses changements. D’abord ensevelie dans les brumes mystiques, l’hypnose s’oriente peu à peu vers une certitude objective. Les sujets sous hypnose sont-ils vraiment dans un état neurologique particulier ? (Point de vue scientifique du phénomène hypnotique.) L’UNIGE a réalisé une étude sur la compréhension de l’effet hypnotique sur le comportement et sur la perception des mécanismes neurophysiologiques impliqués dans le mouvement. L’état d’hypnose reposerait sur des mécanismes cérébraux particuliers notamment une reconfiguration de la communication entre plusieurs régions du cerveau. Pendant le processus, le cerveau du sujet fonctionnerait non pas en soumission aux ordres donnés par le guide, mais en créant un véritable changement de l’activité cérébrale ou des représentations mentales du sujet. « Comme si l’imagination prenait le contrôle du cerveau et de la perception ! ». ( The brain under self-control : modulation of inhibitory and monitoring cortical networks during hypnotic paralysis. Yann Cojan, Lakshmi Waber, Sophie Schwartz, Laurent Rossier, Alain Forster, 4 and Patrik Vuilleumier. Neuron 62, 862 - 875n. - June 25, 2009.) L’expérience hypnotique est une expérience de vécu sensoriel très enrichissante pour le patient et pour l’hypnotiseur. Elle laisse toujours pour celui qui le vit, un sentiment exceptionnel et troublant. L’engagement actif du patient en hypnose et la découverte de ses ressources physiologiques inexplorées participent véritablement à sa guérison ou à son mieux être. Là, se trouve la seule magie de l’hypnose ! Et si magie il y a, le cerveau n’en est-il pas le magicien ?




Tout le monde peut-il être hypnotisé ?


Qui peut être hypnotisé ? Avant d’oser le pas vers l’hypnothérapie, on se demande souvent si on est hypnotisable ? « Vais-je être détendu alors que je suis une personne stressée ? L’hypnose ne marchera pas pour moi ! » 100% des personnes qui le souhaitent et qui coopèrent sont hypnotisables. Ceci étant, les sensibilités diffèrent d’un individu à l’autre, et cette individualité rend chacun plutôt réceptif à une technique qu’à une autre. Un test de suggestibilité permet de définir la meilleure à employer dans chaque cas. Il existe des astuces, des stratégies et des techniques qui ont toutes un point en commun : celui de prendre contact avec votre monde intérieur et de le transformer par vous-même pour qu’il soit plus beau, plus harmonieux, plus puissant. Il vous libérera ainsi de douleurs, de peurs, de dépendances, etc.




En hypnose, est-ce que je perds le contrôle ? Est-ce que je suis encore conscient ? Est-ce que je me souviens de ce qui s’est passé à mon réveil ?


En hypnose thérapeutique, on est capable de bouger si l’envie nous en prend et on se souvient parfaitement de ce qui s’est passé même au cours de la transe la plus profonde. « L’hypnose est un état naturel qui est reproduit artificiellement dans un but thérapeutique » Il existe 30 niveaux de profondeur de transe (selon l’échelle de David) : Niveau 1 à 7 => Etat d’éveil, totalement relaxé ; Niveau 8 à 21 => Niveau « fenêtre thérapeutique » - traitement de phobie, angoisse, dépendance, problèmes physiques, etc. ; Niveau 22 => La personne se souvient des mots entendus ou dits par l’hypnothérapeute. Elle ne perd pas le contrôle, mais souvent, la notion du temps ; Niveau 30 => Etat profond, la personne est totalement absente (état idéal pour les opérations sous anesthésie générale) - Etat léthargique. Qui peut être sujet à l’hypnose de scène ? Tout le monde n’est pas apte à le faire . Seuls 10 à 15% de la population est tellement suggestible qu’elle peut servir de cobaye parfait pour les hypnotiseurs de scène.




Dangers liés à l’hypnose… ?


Une personne peut accomplir des choses étonnantes, oublier un chiffre, son nom, etc. - Est-ce définitif ? Ces oublis ont-ils des conséquences négatives ? Non ! L’hypnose est un travail qui se fait à deux. Le guidé ne fera jamais rien qu’il ne souhaite ou qui est contraire à ses valeurs ou à sa morale. Celui qui dirige la « marionnette », c’est le guidé lui-même. L’hypnothérapeute est comme un guide de montagne qui montre la voie au « guidé » pour atteindre son objectif. Il aide le guidé à entrer dans un état de conscience modifiée à la profondeur nécessaire pour effectuer les changements désirés dans sa vie. Comment se déroule une séance d’hypnose ? L’entretien préliminaire permet d’établir une relation de confiance entre l’hypnothérapeute et le guidé afin de lui permettre d’accéder au confort et à se sentir en sécurité. L’hypnose sur quelqu’un ou sur soi-même donne la faculté d’entrer en contact avec l’enfant intérieur trop souvent oublié. C’est une expérience magnifique ! Il n’y a aucun besoin préalable d’être détendu ou de nature détendue. Il s’agit simplement de distraire le « Moi rationnel », de lui raconter des histoires pour le divertir comme on le ferait à un enfant, avec le récit d’une histoire imaginée, dynamique et fun. L’hypnose « Holistique » utilise beaucoup les symboles (roches, animaux, couleurs, formes, etc.) qui remplacent les grands mots, les grandes phrases et qui représentent des situations ou émotions liées à un ou plusieurs traumas. Exemple : Le « Jeune Moi » (l’inconscient) va symboliser une maladie grave, des traumas ou des émotions violentes et les transformer ou les détruire (selon ce qu’il désire) au lieu de lui faire revivre des événements douloureux ou d’ouvrir la boite de Pandore. L’effet est spectaculaire et la personne éprouve un réel soulagement dés la fin de la séance. En fonction du patient, l’hypnothérapeute emploiera des techniques de suggestions directes, indirectes, métaphoriques ou orientées vers l’insight pour modifier le comportement, les affects, le processus physiologique, l’imaginaire, les cognitions ou le dialogue interne. L’hypnose est une thérapie brève qui nécessite au maximum de six à sept séances (pour les adultes) et trois séances maximum pour les enfants (pour chaque problématique).




Hypnose… solution miracle ou baguette magique contre tous les maux de la terre ?


Non ! L’hypnose est une aventure fantastique dont vous êtes le seul héros. C’est une plongée dans votre imaginaire bien plus amusante et réaliste que la réalité virtuelle produite par la technologie. Vous pouvez vous retrouver par exemple, dans un monde fantastique, dans la peau d’un animal ou en tant que roi ou reine dans votre empire et ainsi gérer votre stress dans les périodes intenses de votre vie ou encore atterrir à une autre époque, pour prendre conscience des blocages qui vous empêchent d’atteindre votre objectif. Cette expérience fantastique vous donne la capacité d’adaptation qui, par la suite, servira à modeler votre rapport à votre environnement et à voguer vers le succès.




Pourquoi faire de l’hypnose ? Quels sont les domaines d’expertises de l’hypnose ?


L’hypnose : - Permet à la personne d’entrer en contact avec les parties d’elle-même pouvant corriger et améliorer les fonctions du corps et les aspects psychologiques, émotifs, psychiques et spirituels ; - Permet à la personne de reprendre le contrôle de sa vie ; - Permet de lui faire reconquérir du pouvoir sur elle-même. Le thérapeute est en quelque sorte comme un guide de montagne : -> Il aide à définir vos objectifs : il vous écoute pour bien les évaluer et les cerner. Il pose les bonnes questions, vous aide à faire le tri et à définir lequel de ces objectifs est le plus important à vos yeux ; -> Il vous montre le chemin et connaît les routes, il possède et choisit les outils et les techniques les mieux adaptées qui peuvent vous mener vers cet « idéal », de façon à ce que votre voyage et votre métamorphose soient efficaces et agréables ; -> il vous inspire et vous encourage constamment ; -> Il assure votre sécurité : il connait les ressorts qui vous donneront la force de surmonter les obstacles sur votre parcours ; -> Vous êtes la seule personne au monde à avoir la capacité de vous soigner et de dépasser vos limites. Personne ne peut le faire ce travail à votre place. Et vous pourrez ainsi être fier d’avoir réussi ! L’hypnose est une méthode douce, sans risque pour la santé et éprouvée dans de nombreux domaines tels que : Hypnose pour enfants, le renforcement de l’ego, l’estime de soi, la confiance en soi, la perte de poids, l’arrêt du tabac, l’hypnonatale, les phobies, la fatigue / le manque d’énergie, le stress, la dépression, la fibromyalgie, le burnout, le deuil d’êtres chers, la séparation / le divorce, les traumas de l’enfance, l’anneau gastrique virtuel, les addictions de toutes sortes (drogues, alcool, boulimie, aphagie, anorexie, etc.), les performances sportives, le décrochage scolaire des enfants et adolescent, la prise de parole en public, TIC, TOC, concentration et perte de mémoire, chimio-thérapie, AVC, cancers divers, etc.





Rejoignez nous sur Facebook 

Inscription Newsletter
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône

Adresse du cabinet 

Chaussée de vleurgat 213

Ixelles